Dernières Nouvelles d’Alsace mardi 31 octobre 2006

jeudi 16 novembre 2006.

Thann - Thann / Jeudi du Relais Mots et tourments

Matthieu Côte a fait un détour jeudi soir au Relais Culturel de Thann, à la rencontre d’un public qui lui a fait défaut. Il malmène le pied du micro comme Gene Vincent dans les grandes déferlantes du rock’n roll, pourtant c’est bien de la vraie chanson de par chez nous que nous balance Matthieu Côte et ça swingue autant sur les mots que sur les notes. Chanteur engagé, Matthieu Côte ? Il vous allonge une poésie truculente qui ne recule pas devant les mots infâmes, ceux que l’on dit grossiers, « des mots gluants ou ampoulés » qui sont peut-être, simplement, ceux de tous les jours. Il vous débite des rimes politiquement incorrectes, où galipette sourit à amourette, tressaute, sursaute et virevolte comme un diable qui sort de sa boîte. Il livre ses tourments et rêve d’un monde où les vaches ont des ailes, mais l’émotion est là à fleur d’une peau que l’on a déjà écorchée, et l’humour, même s’il est grinçant, n’est jamais très loin. Dans le hall du Relais, on était entre ami ! s du jeune chanteur et de son pianiste effréné. On l’applaudissait, il saisissait sa clarinette. On riait, il grattait sa guitare, racontait encore une de ces histoires à faire exploser les bien-pensants. Des feuilles mortes qui s’envolent et du rêve à la pelle...