Chorus N°58 hiver 2006-2007

Disques de bouche à oreille
jeudi 11 janvier 2007.
Encore un poète originaire de la région lyonnaise. Matthieu Côte signe un premier album prometteur qui nous fait passer du sourire aux larmes. Ce fin observateur est aussi doué pour les chansons d’amour tendres et sensuelles (Tu as vingt ans, Le sarong) que pour les portraits caustiques (Quéquette, ma Meilleure amie, Potache), voire les vrais coups de folie (Si les vaches avaient des ailes). Sans en avoir l’air, Matthieu touche aussi à des sujets plus sensibles. La poésie se fait alors plus piquante, quand une Ravissante Môme subit un viol ou quand on entre dans la chambre d’hôpital d’une jeune femme mourante (Le Soldat en bouffon). Les notes, aux facettes multiples, sont à l’avenant, tantôt nerveuses tantôt rêveuses et la voix épanouie en dépit du jeune âge de l’artiste. Un pur délice.